Parlons peinture avec l’instinctif peintre Nova

Par la peinture je cherche à créer quelque chose qui pourrait rassembler à travers les couleurs, nuances et techniques utilisées. Le but étant de provoquer, que la personne devant la toile ressente une énergie positive qui ressort de l’œuvre. Un sentiment de bienveillance et de joie.

Nova

La rencontre fortuite mais passionnelle de la peinture

Bonjour, Hugo Belloc ! Peux tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je suis un jeune peintre autodidacte de 25 ans, je peins principalement à l’Acrylique et pastel sous le pseudo de Nova. J’habite actuellement sur Bordeaux centre avec ma compagne mais nous aimons voyager le plus souvent possible afin de découvrir de nouvelles cultures.

Mais dis nous, comment t’es tu initié à la peinture ?

J’ai toujours aimé observer les artistes de tous types : peintures, sculptures, musiques, performances artistiques pour mon plaisir personnel sans jamais avoir le besoin de créer de mes propres mains dans ces domaines. Ancien Sapeur pompier, j’ai quitté ce corps de métier pour devenir cuisinier et avoir la chance de voyager. C’est lors d’un de ces voyages que j’y ai rencontré ma compagne Isabelle, d’origine allemande, déclencheur de cette envie d’essayer la peinture ! 

D’accord ! Et quand a eu lieu ce déclic ?

Il y a un peu plus d’un an, lors d’un voyage en Allemagne, ma compagne me proposa un atelier peinture, drôle d’idée pour moi qui n’ai jamais tenu un pinceau ! Me laissant prendre au jeu, j’ai créé un paysage abstrait de forêt au fil de mes pensées. Après plus d’une heure, je me suis rendu compte que je ne pensais à rien d’autre que ce qui se trouvais devant moi et ce fut mon déclic ! La création, les textures, c’est un terrain de jeux immense. 

Quel est ton parcours, as tu fais une école d’art ?

Je n’ai jamais fait d’école ou suivi d’apprentissage concernant l’art. Etant plus jeune j’aimais dessiner, seulement pour mon plaisir personnel ! 

Une question plus subjective cette fois : La peinture a t-elle un impact dans ta vie ? Est-ce qu’elle a transformé ton quotidien ?

La peinture m’aide à extérioriser certaines choses, des émotions qui me traversent. Je ressens souvent le besoin de peindre au retour de voyage, le Maroc m’a profondément marqué avec toutes ses palettes de couleurs. On ne peut pas dire que la peinture a transformé mon quotidien dans un aspect brut, mais c’est devenu un réel plaisir de mettre sur toiles mes émotions et sensations. 

Une technique instinctive pour un résultat émotionnel

Comment définirais tu ton style ?

Je pense que mon style est plutôt abstrait, je ne recherche pas à faire ressortir une image préalablement réfléchie, mais plutôt de laisser court à mon imagination dans la forme, structure, nuance afin de me procurer une émotion. A partir de là je commence à travailler autour de celle-ci. 

As tu des influences ? j’ai remarqué que tu avais peint un hommage à Basquiat, en fait-il partie ?

Pour être franc, mes influences sont plus naturelles, je trouve l’envie de peindre sur certaines situations spécifiques qui me procurent l’envie de créer. Je sais qu’à ce moment précis, j’ai cette émotion que j’essaie de reproduire sur la toile. Quant à mon hommage à Basquiat, c’est un artiste qui, par ses tableaux, me fait ressentir beaucoup de sentiments, mais j’avoue que je me sens plus proche de ce genre d’artistes d’instinct dans le processus de création que d’autres. Mon père adore son style, je me suis dit que ça serait un beau cadeau !

La forme du triptyque revient souvent, pourquoi ?

Après avoir expérimenté quelques toiles, le triptyque est un format que j’apprécie particulièrement. J’aime que l’œil se perde un peu à travers l’œuvre, ne pas être fixé sur un élément et essayer de trouver certains liens, rattachements entre les tableaux. Par contre mes triptyques sont tous numérotés et ont un sens voulu. Je peins aussi d’autres formats mais c’est celui que je préfère. J’aimerais beaucoup pouvoir peindre des formats plus et même beaucoup plus grands, mais étant en appartement cela complique la tâche malheureusement !

Qu’est-ce que tu veux représenter ou faire ressentir à travers tes tableaux ?

Je me laisse guider par une émotion ressentie à un instant précis, j’avoue qu’il n’y a aucun travail au préalable. J’essaie seulement de me rappeler ce moment bien précis, je branche ma musique, souvent en adéquation avec le style que je vais exprimer, j’enfile mon tablier et je commence à jeter la couleur sans trop réfléchir sur la toile. J’arrive toujours à un stade où je sens que je prend la bonne direction et à ce moment là je prend 5 minutes et commence à créer autour de cette base. Je peins assez rapidement, mes œuvres prennent rarement plus de 4-5h de travail et je n’effectue jamais de retouches, il arrive un moment ou je sens que l’œuvre est terminée mais c’est plus une peinture d’instant et d’instinct. 

Je cherche à créer quelque chose qui pourrait rassembler, à travers les couleurs, nuances et techniques utilisées. Le but étant de provoquer, que la personne devant la toile ressente une énergie positive qui ressort de l’œuvre. Un sentiment de bienveillance et de joie. Ainsi je peins d’abord pour moi-même, mais si certaines toiles peuvent faire sourire certaines personnes, c’est super ! 

Et pour satisfaire ton envie de rassembler utilises tu une technique particulière ?

j’aime créer mon fond avec une certaine atmosphère voulue, souvent nuancée. Puis j’utilise une multitude d’outils différents en fonction du résultat recherché : projection, coulure etc. 

Me considérant comme débutant en peinture et cherchant à expérimenter, la plupart des outils proviennent du garage de mon père ! Éponges, sprays, scotch, règles, couteaux … 

Je peins à l’instinct, seulement quand l’envie ou le besoin m’en prend. C’est souvent un sentiment d’euphorie ou de bien être sur une situation que j’essaie de retranscrire. La musique a une place importante dans ce processus ! 

Le mot de la fin

Pour finir selon toi, comment se définit l’art et l’artiste ?

Pour ma part l’art se définit sous de multiples formes: tant qu’il y aura une personne pour jeter un œil sans jugement sur votre travail, l’art continuera de vivre. Mais toute forme d’art n’a aucun intérêt sans personne pour l’observer. Le plus important est là. L’art a différents buts: créer du bonheur, de la joie, provoquer, parfois afin d’ouvrir les yeux, dénoncer. Mais je pense que le but est, au final, de rassembler les gens, de créer du lien. L’artiste a cette responsabilité à mon goût. 

Merci beaucoup pour cet entretien Nova, il fut très inspirant et enrichissant ! Nous vous souhaitons de continuer à vous épanouir dans votre art.

Merci à vous aussi de m’avoir permis de parler de mon art ! C’est un très bon concept que vous avez là !

Comment interagir avec nous ? Suivez nous sur nos réseaux sociaux.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.