Entre deux clichés : une pause photographie avec Caumique

japon

Bonjour Caumique, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ? Pourquoi ce pseudonyme ?

Bonjour ! Alors je m’appelle Camille, j’aurai 29 ans dans une dizaine de jours…. ça fait bientôt 7 ans que je me balade dans Toulouse en Longboard. Je suis assez fan de notre ville, je me suis d’ailleurs investie en tant que bénévole dans la team @igerstoulouse, dont l’objectif est d’animer la communauté des instagramers Toulousains en sélectionnant les plus jolies photos et en organisant des sorties photos ouvertes à tous ! En septembre je lance mon activité de free-lance dans le domaine de la photographie et de consultante dans le domaine de l’alimentation. Et Caumique… Parce qu’il parait que je suis une rigolote.. à vous de juger.

Merci beaucoup pour cette sympathique présentation, mais pour toi c’est quoi la photographie ?

Selon moi c’est le prolongement de notre œil, la photographie permet de capturer un instant, un détail ou une idée pour la partager ou pour la garder pour soi.

Comment as-tu découvert que tu voulais en faire ?

En me baladant avec une webcam qui faisait appareil photo quand j’étais ado ! Ça m’a beaucoup plu et j’ai eu envie d’avoir un vrai appareil photo et d’en faire plus sérieusement. J’étais la photographe de soirée avec les copains ou lorsqu’on partait en vadrouille… C’est devenu ensuite très naturellement une passion!

D’accord je vois ! Et tu peux nous parler de ton parcours didactique ?

J’ai évolué avec mes appareils photos au fil des années (j’en suis à mon sixième), j’ai aussi fait des tests de réglage toute seule. Ces dernières années c’est surtout les rencontres avec d’autres photographes amateurs (via Instagram et la communauté @igerstoulouse) et mes amis qui m’ont fait évoluer et progresser. Mon premier smartphone m’a aussi poussé à capturer de belles images plus instantanées et à travailler les compositions.

À quel point la photographie est délimitée par le monde qui nous entoure ? Quand tu prends une photographie, tu te considères plutôt comme observatrice ou façonneuse d’une représentation du monde qui t’entoure ?

Il n’y a pas de limite à la photographie car il n’y a aucune limite à la créativité et à l’imagination. Chacun peut capturer ce qu’il lui plait et ce qu’il désire raconter, puis façonner l’image comme il le souhaite à travers le développement de ses photos. Pour moi lorsque l’on photographie, on saisit ce que l’on voit et ce que l’on a envie de montrer. C’est finalement assez personnel et propre à chacun.

Question plus délicate cette fois, est-ce que toute prise d’image est une oeuvre d’art ?

Il existe une multitude de photographies : celles des doux souvenirs que l’on garde pour soi, les photos de famille ou d’amis pour marquer un instant, les photos de voyages, les shootings organisés, les photos que l’on partage avec des inconnus sur les réseaux sociaux… désormais la photo est très numérique. Je ne suis pas certaine que toutes soient des oeuvres d’art, mais peut-être qu’un jour on aura des expositions de photos selfies avec filtre snapchat ! Cependant, toutes racontent quelque chose et peuvent provoquer des émotions….

Des photographes ont-ils eu un impact important sur ton art ?

Je pense que l’application instagram et les photographes amateurs ou professionnels que je suis ont eu un réel impact sur ma façon de faire des photos. Parfois cela conditionne même un peu… Je prends mes photos essentiellement en format portrait par exemple, sans doute suite à l’usage de cette application. L’esthétisme des images est très important sur les réseaux sociaux, cela m’a aussi poussé à faire mieux, à progresser dans la composition des photographies. J’essaie d’avoir ma propre identité, mon propre style.

Il y a-t-il des artistes qui évoluent dans d’autres domaines et auxquels tu t’identifies ?

Je pense que l’inspiration pour les photos vient de tout ce qui nous entoure, de ce que l’on vit, cela dépend aussi du mood dans lequel on est. Je ne m’identifie pas vraiment à des artistes. Parfois quand je photographie je pense à une chanson (exemple « yeux disent » de Lomepal pour la fille dans le métro parisien) ou une série ou un film que j’ai pu voir… c’est plutôt après avoir cliqué.

Tu travailles beaucoup sur les décors urbains. Considères-tu la ville comme un matériel ou bien comme le cœur de ton art ?

Plutôt le coeur de mes photographies, c’est incroyable tout ce qui se passe en ville, les scènes de rues, l’architecture… et les jeux de lumière : c’est un vrai spectacle !

Tu as fait des séries sur de nombreuses villes. Y en a-t-il une qui t’as particulièrement inspirée ?

Oh oui ! Tokyo est vraiment incroyable. Je suis assez fan de culture Japonaise et plutôt fascinée par leur mode de vie. Vivre un petit bout de leur quotidien et pouvoir se balader dans les rues, les temples ou même le métro c’était un vrai et très beau terrain de jeu. Tout était beau, percutant j’ai beaucoup cliqué ! La ville la nuit est aussi incroyable. J’espère y retourner… et visiter d’autres villes asiatiques.

Au contraire, est-il déjà arrivé que tu te rendes quelque part pour faire des clichés sans être capable de sortir les images que tu voulais ?

Cela m’arrive oui, avec instagram, le souci, c’est que les photos ne reflètent pas toujours la réalité des lieux. Parfois ce qui est partagé est un peu embelli et la déception est présente lorsque l’on se rend sur place.

J’ai remarqué que l’Homme est rarement identifiable sur tes différents clichés. Dans quel but ?

Je ne me suis jamais vraiment posée la question ! Je crois que c’est pour lui laisser son statut d’anonyme, finalement c’est surtout sa « présence » que je capture et qui entre dans un tout et dans une composition.

Merci beaucoup pour cette entrevue qui nous a permis de nous évader quelques instants ! L’équipe Bounds vous souhaite de continuer à vous épanouir dans votre art.

Merci à vous également de m’avoir permis de parler de mon art !

Comment interagir avec nous ? Suivez nous sur nos réseaux sociaux.

A lire aussi : Parlons peinture avec l’instinctif peintre Nova

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.