De Chuck Taylor à Asap Nast, la Converse marche sur le monde.

Converse est à la basket ce que Levi’s est au jean : mythique.

Nous l’avons portée, nos parents l’ont portée et peut-être même nos grands-parents puisque la maison Converse a été créé il y a plus d’un siècle, en 1908, par Marquis Mills. Ce dernier avait pour projet de lancer une chaussure incomparable car composée d’une semelle en caoutchouc afin d’éviter de glisser. L’entreprise confectionnait principalement des chaussures de ville. C’est cependant en 1917 que Marquis Mills crée la Converse All Star qui était déjà à peu de chose près, telle qu’on la connait aujourd’hui. 

CONVERSE : une histoire aussi légendaire que singulière

A sa création, cette sneaker montante qui tient bien la cheville était destinée aux joueurs de basketball. Un sport en pleine ascension au début du 20ème siècle en Amérique du Nord.  La chaussure acquiert alors une popularité incroyable auprès des jeunes américains qui s’arrachent cette nouvelle paire, particulièrement moderne pour l’époque. Le logo de la marque était un « C » majuscule, entourant déjà une étoile. Le slogan sonnait comme une jolie musique : « look for the big C ». Cette basket, symbole de liberté, mettait fin aux chaussures de ville strictes pour les hommes et aux ballerines pour les femmes. 

Malgré tout, la maison n’atteint pas les objectifs attendus et embauche, pour remédier à cela le basketteur américain Chuck Taylor. Sa mission devient alors de représenter l’enseigne à travers le pays et d’augmenter les ventes de l’entreprise. 

Au vu de son influence pour la marque, il est impossible de parler de Converse sans parler de Chuck Taylor. Une influence si importante qu’en 1932, son nom est ajouté au logo de la chaussure. La « All Star » devient « All Star Chuck Taylor ». C’est déjà la Converse comme nous la connaissons aujourd’hui.

L’influence du basketball reste alors ancrée dans la chaussure, puisqu’en 1936 elle devient celle qui habillera les pieds des basketteurs professionnels, alors que le sport devient pour la 1ère fois officiel aux Jeux Olympiques. A cette occasion, Chuck Taylor imagine un modèle blanc pourvu d’une semelle aux couleurs patriotiques des USA, encore très vendu aujourd’hui. 

Des concerts D’Elvis Presley aux champs de bataille, la Converse devient un réel emblème des États-Unis. La maison fournira en effet l’armée américaine durant la Seconde Guerre Mondiale. 

Une basket toujours actuelle

Bien que la marque représente 80% de l’industrie de la basket américaine dans les années 60, une crise l’oblige à être rachetée par Nike dans les années 2000. 

Ce rachat donne une nouvelle impulsion à l’entreprise, une conception différente, tout en gardant l’esprit de la marque. Des collaborations originales et inattendues se font avec des artistes, comme Tyler The Creator ou Asap Nast, issus du milieu du rap. Ce dernier imagine avec la marque des baskets basses en velours, oranges ou noires, habillées de flammes, à paillettes rouges. Un choix audacieux, presque insolent, qui témoigne réellement de la direction plus mode et moderne que prend Converse.  L’enseigne est également imprégnée par le milieu du skate, entraînant une collaboration avec le rappeur français et skateur Lomepal, à l’occasion de la sortie de son album Flip. 

Plusieurs mouvements et milieux volent au-dessus de la marque à l’étoile. Ceci explique sûrement le rayonnement incroyable qu’elle possède encore aujourd’hui. La Converse est un basique, une chaussure mythique, autant portée par des adeptes de look simples que de vraies groupies aux styles plus pointus et plus travaillés.  On la pense parfois oubliée, finie, mais elle revient toujours en nous surprenant là où on ne l’attend pas. 

Vidéo promotionnelle
Converse X Asap Nast Jack Purcell

cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur Facebook ou à l’envoyer à vos amis

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.