Comment la Air Jordan 1 Banned est elle devenue culte ?

Actuellement sur Netflix est diffusé The Last Dance, une mini-série documentaire retraçant les archives des saisons de Michael Jordan aux Chicago Bulls. MJ a signé un contrat avec Nike lors de sa saison rookie[1] en 1984. De ce fait, la première paire portée par ce dernier chez Nike est la Air Jordan 1 High. Mais un coloris a particulièrement marqué son époque : la Jordan 1 « Banned » ou dite « Bred ».

Revenons sur l’histoire de ce modèle particulier qui est adulé par les fans de basket et les sneakers addicts.

Pourquoi la NBA a banni la AJ1[2] Bred ?

En 1984, la NBA impose un règlement à tous les joueurs de la ligue concernant les chaussures. Il dicte que ces dernières doivent être assorties aux couleurs de leurs équipes. De plus la paire doit être composée d’au moins 51% de blanc. C’est la fameuse « 51 rule » : La chaussure doit être blanche ou rouge par exemple aux couleurs de l’équipe des Chicago Bulls.

Contrairement à la « 51 rule », la paire est composée de rouge et noir. Michael Jordan aime beaucoup le modèle mais il considère que le code couleur de la AJ1 Bred rappelle « les couleurs du diable ». David Stern qui à l’époque est le commissionnaire de la NBA, inflige 5 000$ d’amende à chaque fois que MJ porte cette paire pendant un match officiel. La conséquence est immédiate : Nike décide de s’affranchir de cette règle et paierait les amendes à chaque fois qu’il porterait ce modèle.

Air jordan 1 Banned  publicité 1985
Photo issue de la publicité de lancement de la Air Jordan 1 Banned en 1985.

Comment la paire est devenue populaire ?

Michael Jordan lors du Dunk Contest en 1985.

Nike transforme cette interdiction en une opportunité marketing. La marque au swoosh créée une pub avec un slogan « La NBA l’a interdit, mais rien ne vous empêchera de porter les nouvelles Air Jordan ». La AJ1 a été un succès immédiat, la paire est sortie le 1er avril 1985 (non ça n’est pas un poisson d’avril) au tarif de 65$. Ainsi, 60 000 paires de ce modèle vont se vendre dans les premiers mois d’exercice.

La Jordan 1 doit aussi son statut d’icône grâce aux performances sportives de Michael qui a été récompensé du titre de « rookie of the year 1985 ».

Publicité pour le lancement de la paire le 1er avril 1985.

Ainsi la AJ1 « bred » change la tradition des baskets blanches ou noires sur les parquets de NBA. Cette paire est un véritable succès commercial et sera réédité quelques fois et toujours en quantités limitées. C’est ce qui l’a rendu rare et sa côte à la revente dépasse 1 000$ pour certains modèles. C’est un trésor pour n’importe quel collectionneur de chaussures. La Air Jordan 1 existe en plusieurs coloris, récemment la AJ1 Chicago que MJ a porté pour la première fois a été vendue à 560 000$ lors d’une vente aux enchères. Ainsi, elle devient la sneaker la plus chère de l’histoire.

Air Jordan 1 Banned daté de 1985.

[1] Rookie : Débutant en NBA.

[2] AJ1 : diminutif de Air Jordan 1.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur Facebook ou à l’envoyer à vos amis

À lire aussi : Allen Iverson influence la NBA, la NBA influence le monde

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.